Pâte de dattes

Je fais des gâteaux, plein de gâteaux…et pourtant je ne suis pas bec sucré au départ ! J’ai appris à aimer le sucre, en supprimant le blanc auquel je ne trouve aucun intérêt. A chacun ses goûts, ses sensations, moi je me délecte de saveurs sucrées-acidulées. La pâte de dattes me procure une sensation de douce fraîcheur en bouche dès le matin !

Lorsque le corps ne parvient pas à synthétiser un ingrédient l’odorat et le goût finissent par être perturbés tant que l’on ne supprime pas définitivement la substance mise en cause. Aussi, mes souvenirs de gâteaux et même celui de mamie Marta me donnent la sensation d’un morceau de métal en bouche froid, piquant électrique…cette sensation résulte d’un mécanisme d’intolérance, d’allergie et/ou d’hypersensibilité alimentaires. Vous avez certainement ressenti d’autres zigouigoui de ce genre aussi.

Avec la cuisine sans gluten et sans produits laitiers, j’ai rééduqué mes papilles à recevoir d’autres sensations. J’ignorais que certains ingrédients ,pourtant connus, pouvaient procurer à ma bouche et mon corps de nouveaux ressentis jusqu’à marquer ma mémoire de succulents souvenirs. Sensations de chaleur, de douceur, de fraîcheur, d’astringence : du sucré-acidulé … Ces combinaisons sont mes préférées, c’est pourquoi j’ai toujours sous la main du nectar d’agave, des pruneaux, des dattes , des citrons et des oranges. Voici la recette d’une pâte de dattes ultra simple à réaliser. Vous pouvez, selon vos papilles et désirs de sensations, ajouter du sucre complet, du nectar d’agave, du sirop d’érable ….

Je tartine mes tranches de gâteaux très peu sucrés avec, ajoute un peu de rock’n roll à des yaourts végétaux ou j’incorpore directement la pâte dans des gâteaux.

Il suffit de faire macérer pendant 10 min 10 dattes dénoyautées dans un jus de citron. Blender le tout avec 2 c à soupe d’eau et ajouter à votre guise une touche de sucre de votre choix ….sauf le blanc !C’est bon la sensation!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.